lundi 8 février 2010

L'intranquilité

Plusieurs fois dans l'hiver humide mes sinus coulent à flot puis s'obstruent, peindre m'est alors un cauchemar. Il faut pourtant continuer chaque jour, car comment ne pas y penser, comment s'en passer? Chaque instant ou presque.
Mais bientôt reviendra le soleil et le jardin me fera oublier cette eau sous la terre gorgée.
Oui, mais cette intranquilité ...
"l'intranquilité" acrylique sur toile 116x90